Rage

Mon avis sur rage de Stephen King. 

Pas ce à quoi je m’attendais ! Un peu la prise d’otage mais surtout les confidences de la classe. Le calme des otages et du preneur d’otages face à la situation est troublant. 

RESUME : Après avoir tabassé le professeur de physique, Charlie Decker tire sur la prof de math et prend sa classe en otage.

Joyland

Mon avis sur Joyland de Stephen King.

J’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire et j’ai rapidement perdu mon intérêt. Je m’attendais à bien. Il n’y  avait rien de bien effrayant. 

RESUME : Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains,

Nightfall

Mon avis sur Nightfall de Jake Hapern et Peter Kujawinski

Une vrai pépite. Un minimum de description pour un maximum de peur de la suggestion. Une ambiance froide et sombre de lieu clos ( une île ) où personne ne viendra vous secourir. Une atmosphère bien oppressante, donc ! Un bon moment de lecture qui nous laisse peut-être sur notre faim avec notre lot de questions. Ce qui, selon moi, montre toute la qualité de ce livre. Après tout, c’est lorsque l’on rechigne à quitter un univers que l’on voit que l’auteur a fait son travail. 

RESUME : Les habitants se préparent à abandonner leurs maisons, mais Marine, Kana et Liam ne croient pas aux légendes de leurs parents. Ils décident de rester dans le village. Alors que la Nuit les enveloppe, ils découvrent avec horreur qu’ils n’auraient vraiment pas dû…

Le chandelier d’or

Mon avis sur Le chandelier d’or de David Gibbins.

Malgré des personnages intéressants, une écriture agréable et des faits historiques instructifs je n’ai pas accroché à l’histoire.

RESUME : ce mercenaire Viking a-t-il pris possession de la Menorah ? Jack décide de se lancer sur ses traces… Cependant il n’est pas le seul a poursuivre le plus fabuleux des trésors

Le monde des morts

Mon avis sur le monde des morts de Isabelle Haury.

Une bonne lecture pour passer le temps mais qui ne restera pas longtemps en mémoire. Je n’ai pas accroché à l’histoire ou au personnage en raison du style des dialogues en particulier. Il n’y a rien de révolutionnaire dans le genre.

RESUME : Le 21 décembre 2012 doit voir la race humaine s’anéantir et disparaître. Pendant que la majorité pense au dérèglement climatique ou à une météorite, le danger semble être ailleurs. S’il venait de la terre, de celle des cimetières et qu’en cette nuit de passage à l’hiver les morts se relevaient ? 

Le navigateur

Mon avis sur « le navigateur » de Clive Cussler.

Je suis toujours aussi fan des romans de Clive Cussler. Le navigateur ne fait pas exception puisque le mystère présent au début nous entraîne facilement dans l’histoire. La passion de la mer et de la navigation de l’auteur est, encore une fois, évidente et font le succès de ce roman. Le cocktail de cette aventure est excellent avec son héros, ses méchants impitoyables et son héroïne courageuse et indépendante. J’ajouterais que je suis toujours aussi fan du duo Austin/Zavala.

RESUME : Il y a quelques années, une statue phénicienne a disparu lors du pillage du musée de Bagdad, et certains individus aux sombres desseins sont prêts à tout pour mettre la main dessus. Une jeune et belle enquêtrice des Nations Unies, chargée de retrouver la trace de l’antiquité perdue aurait, sans le secours d’Austin et Zavala, bien pu se faire ensevelir par les eaux polaires. Quel terrible secret cette statue renferme-t-elle ?

Carrie

Mon avis sur Carrie de Stephen King.

Carrie m’a beaucoup touchée et son calvaire quotidien m’a bouleversée. C’est triste de voir combien la maltraitance et le harcèlement sont encore d’actualité et que, trop souvent, ils vont de paire.  La triste histoire d’une jeune fille qui, poussée à bout à la fois par ses camarades de classe mais aussi par les adultes qui l’entourent qui ne lui offrent aucun soutient, « craque » et se venge de la ville tout entière. Un première roman phénoménale qui marque de le début de carrière du maître de l’horreur.

RESUME : A dix-sept ans, Carrie White vit un calvaire, victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance. Un jour, cependant, Tommy Ross l’invite au bal de printemps de l’école.

L’informateur

Mon avis sur l’informateur de James Grippando

Une enquête prenante qui tient en haleine jusqu’au bout. des personnages inintéressants et une écriture fluide et simple rend la lecture agréable. On dévore ce roman très bien construit. Cet auteur représente une bonne surprise.

RESUME : Un serial killer sème la terreur aux quatre coins des Etats-Unis. Il ne laisse aucun indice, mais une terrible signature : ses victimes ont la langue arrachée. L’enquête du FBI piétine jusqu’à ce que Mike Posten reçoive l’appel téléphonique d’un homme qui affirme connaître les prochaines victimes et veut monnayer ses informations. 

Le vol noir

Mon avis sur Le vol noir de Martin C Smith

Un scenario de maladie et d’attaques d’animaux assez banal. Peu d’actions et de frisson. Les descriptions, quant à elles, sont vivantes et sauvent, selon moi, l’histoire. Un debut accrocheur mais l’histoire s’essoufle et traine en longueur.

RESUME : le lendemain matin qu’un vieux sorcier était découvert, vidé de son sang, au beau milieu de son dessin. Et, la nuit suivante, d’insaisissables nuées de chauves-souris vampires fondaient sur l’Arizona…

Corsaire

Mon avis sur Corsaire de Clive Cussler et Jack Du Brul

Lu pour le challenge  A l’aventure ! sur Booknode

Je n’accroche pas vraiment avec la série des Juan cabrillo mais le livre est bien écrit avec ses scènes intenses et son rythme dynamique. J’ai trouvé l’ouverture très accrocheuse et intéressante. Il y a une vision très américaine des problèmes mondiaux.J’apprécie toujours autant le côté réaliste qu’apportent les auteurs.

RESUME : De nos jours. L’avion de la secrétaire d’État américaine s’écrase alors que celle-ci se rend à un sommet pour la paix en Libye. La CIA ne se fie guère aux premières conclusions officielles des autorités libyennes et décide d’engager Juan Cabrillo et ses hommes pour mener l’enquête.